Allègre-les-Fumades

Distance de marche : 10.9 km ; Temps de marche : 03:30
feeder
alimentation du bétail

Ce circuit traverse plusieurs hameaux de la commune d’Allègre-les-Fumades. Aux Fumades-les-Bains, il y avait un spa populaire au 19e siècle, attirant des visiteurs de l’Angleterre et de l’Allemagne entre autres. Mais bien avant les anglais, il y avait aussi les Gaulois et les Romains qui se servaient des eaux (19°C à l’émergence), chargées d’hydrogène sulfuré, pour soigner les maladies de la peaux. Pendant un temps au 19e siècle, une société anglaise possédait les bains et envoyait les clients par train complet. Une diligence attendait ces clients à la descente du train à St-Julien-de-Cassagnas pour les transporter aux Fumades 4 kilomètres plus loin. La première guerre mondiale et des évolutions économiques et sociales ont eu leur effet néfaste. Aujourd’hui, quoique encore un centre de cures thermales, Les Fumades n’est plus aussi populaire. Mais au delà de l’histoire des bains, la commune conserve plusieurs points d’intérêt historiques et picturales.

 

Un tour en images

Auzon

Le hameau d’Auzon se trouve sur la rive gauche de l’Auzonnet, une des petites rivières arrosant le secteur. En déambulant dans ce hameau on peut tomber sur la rue de la Chambrette, avec ses arcades et son atmosphère d’antan. En plus j’ai vu une croix en pierre de belle facture et un vieux puits bien restauré.

La Bégude et Arlende

Au printemps, le vieux moulin de la Bégude et son canal sont très pittoresques. Le jeu de lumière et d’ombre sur les bords du canal est un plaisir pour les amateurs de clair-obscur. A Arlende, un peu plus loin, on découvre un ancien (mais très remanié) moulin à vent.

Les Fumades

Ensuite, à proximité du spa moderne on tombe sur la curieuse maison du Kronprinz. Cette villa, avec une allure de la côte d’Azur a été construite, apparemment, pour le Prince Régent de l’Allemagne vers 1912. On espérait que le Kronprinz viendrait “prendre les eaux” aux Fumades. Grace à la guerre de ’14, le Kronprinz n’est jamais venu. Savait-t-il seulement qu’une villa l’attendait ?

Dans ce coin, au mois de mai, on s’attend à voir des orchidées. Cette fois, sur une bonne partie du circuit, il n’y en avait point. Puis on arrive, dans le hameau des Vieilles Fumades, devant un pré non-fauché où pousse au moins 50 orchidées sauvages y compris le très joli orchis purpurea.

un circuit botanique

passerelle sur l'Auzonnet
passerelle sur l’Auzonnet

Dans le département du Gard, des orages violents en automne sont la cause d’inondations et de crues violentes dans les petits ruisseaux. Le Séguissous, un ruisseau mineur sortant du massif du Bouquet au hameau de Cal est un cas classique. Sec la plupart du temps, le ruisseau peut d2vaster tout sur son chemin lors des orages dans le massif. Les images ci-dessous montrent le lit du Séguissous à sec à Cal et un exemple du ravinement du lit du ruisseau un peu plus loin.

La zone autour des Fumades est arrosée par plusieurs petites rivières et par conséquent il y a plusieurs petite plaines d’alluvions propices à l’agriculture. Sinon, la commune comporte aussi de grandes zones de Garrigues calcaires et arides. En conséquence, il y a une grande diversité de la flore, qu’on observe surtout entre avril et mai chaque année.

 

 



Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.