Banne et le Granzon

Distance de marche : 9 km ; Temps de marche : 3 h

le Fort - Banne /the fort in Banne
le fort de Banne
Village du sud de l’Ardèche, Banne est connu principalement pour son fort, sa position dominant la plaine de Jales, et son passé minier. Ce circuit, au départ de Banne, visite 2 autres curiosités moins connues.

Le plateau des Gras

Le plateau des Gras (ou des Grads) est une zone de plateaux calcaires à une altitude moyenne de 250 m situés entre les Vans et Aubenas. Le terrain est alternativement :

  • plat, parsemé de cailloux calcaires, avec une végétation basse de type garrigue ou
  • composé de chaos rocheux avec blocs jusqu’à 3 m de haut, souvent perchés de manière précaire les uns sur les autres.

Dans ces chaos rocheux, on trouve des pochettes de terre ayant servies autrefois une agriculture de subsistance. On y trouve, par conséquent, des restes de jardins, d’enclos, et de vergers. Sur ce circuit on passe d’abord par un chaos rocheux pour ensuite retrouver le plateau calcaire plus lisse.

La vallée du Granzon

Au centre-sud de la France il y a beaucoup, beaucoup de gorges, ravins et vallées calcaires – c’est presque la carte d’identité de la région. Certains sont très connus (Verdon, Chassézac, Vis, Gardon). D’autres, comme les gorges du Granzon, situées entre Banne et les Vans sont peu connus. La vallée du Granzon était, autrefois occupée par des jardiniers – sans doute pour la présence de sources dans cette zone aride. Il y a plusieurs résurgences et fontaines dans la vallée où l’eau coule de la base des falaises – même en période de sécheresse comme à l’automne de 2017. L’aspect le plus intéressant de ce circuit est de passer par un jardin abandonné dans la vallée et constater l’ampleur des travaux destinés à conserver et acheminer l’eau. Il y a des retenues, des bassins, des béals, des canaux d’approvisionnement, tous plus ou moins ruinés. Manifestement ce fut un bon endroit pour jardiner.

Dans cette vallée, le sentier n’est pas complétement balisé et le suivre implique de cheminer parfois dans le lit de la rivière ou de traverser à gué à des endroits pas évidents. C’est préférable, par conséquent de passer par ici en dehors des périodes de crues.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.